« Le pouvoir doit avoir une dimension majeure de construction plutôt que de compétition. L'être humain doit être au centre des décisions futures afin de promouvoir le développement » - Gabriela Michetti, Vice-Présidente République d’Argentine

Retour sur la première édition du Global Positive Forum 

A l’occasion du premier Global Positive Forum, Positive Planet a lancé sa consultation citoyenne, Up For The Planet en 2017, aboutissant aux Etats généraux des générations futures. 50 000 citoyens issus de 50 pays du monde ont proposé des solutions pour préserver l’environnement, garantir de meilleures conditions de vie pour tous, et mettre l’économie au service des générations futures.

Après un an de réflexion par des groupes de travail autour de 20 propositions retenues, le fruit de ces consultations, remis sous forme de propositions a été présenté le 20 novembre lors de la deuxième édition du Global Positive Forum en France avant d’être officiellement remis au G20 dans les prochains jours.

Le GPF est le seul Do Tank inclusif aux enjeux planétaires. Loin de l’entre soi gouvernemental et politique, son objectif est de mettre les leaders mondiaux politiques à l’écoute des propositions citoyennes afin d’influencer directement les discussions et les décisions du G20.

Les Etats Généraux des Générations futures ont donné tout son sens au Global Positive Forum et ont permis aux citoyens d’avoir une voix et une influence aux réunions internationales de haut niveau. Voulant s’éloigner des rencontres « d’élites repliées sur elles-mêmes », le Global Positive Forum a vocation à être à la fois le G20 avant le G20 et à être l’organisme qui porte la voix des citoyens du monde entier aux négociations internationales, leur permettant d’influencer les décisions politiques multilatérales.

En ouverture de la matinée, la Première ministre d’Islande a marqué les esprits en listant les projets et initiatives qui font de son pays un modèle d’exemplarité pour l’implémentation d’idées telles que celles des 20 propositions présentées lors du Forum. Du rôle de la démocratie à la considération de l’environnement dans les politiques publiques, sa définition de la positivité a consolidé l’importance d’agir pour changer les mœurs actuelles.

Après une intervention vidéo de soutien par le Secrétaire d’Etat à l’environnement polonais et Président de la COP 24, Michal Kurtyka, une conversation sur le rôle et l’importance que joue le développement de la femme dans l’avenir de notre monde entre Inna Shevchenko, activiste féministe membre du mouvement Femen et Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018 a pris place.

La dernière intervention sur scène fut celle de la vice-présidente d’Argentine, Gabriela Michetti, qui a formulé un plaidoyer poignant, en français, pour l’importance de l’amour et la spiritualité au sein des politiques publiques et de l’économie. Pour cela, l’humain doit impérativement revenir au cœur des décisions et du développement sociétal, environnemental et économique de tous les secteurs de nos sociétés. Le livre Vers une révolution positive contenant les 20 propositions des Etats Généraux lui a ensuite été remis par Jacques Attali sur scène, geste chargé de sens et de symbolique pour clore cette matinée.

Ces acteurs ont tous révélé un soutien fort aux propositions issues de la campagne Up For The Planet et ont officiellement marqué cet engagement à la fin de la matinée lors d’une séance de signature. Les témoignages apportés tout au long de cette journée ont souligné l’importance d’agir pour notre planète et d’implémenter les recommandations issues de la consultation citoyenne Up For The Planet.

L’après-midi, la présence de représentants du gouvernement islandais, dont la Première ministre, nous a permis d’organiser une masterclass portant sur l’indice de positivité des nations. Développé par Positive Planet, l’indice de positivité est un outil de mesure globale de la performance des nations, des territoires et des entreprises sous l’angle d’une croissance « positive, durable et inclusive ». Il se décline en 25 indicateurs relatifs à l’environnement, à l’inclusion, au cadre de vie, à la gouvernance et à la démocratie locale notamment.

Lors de cette masterclass, Patrick Devedjian, président du département des Hauts-de-Seine, a présenté, mardi 20 novembre, l’indice de positivité des Hauts-de-Seine, à l’occasion du Global Positive Forum, organisé à l’OCDE, à Paris. C’est la première fois qu’un département calcule son indice de positivité.  L’indice de positivité des Hauts-de-Seine a été calculé par Positive Planet en lien avec le département et prenant en compte l’ensemble des données publiques et non publiques en 2017

Direction le G20 !

Les 20 propositions citoyennes sont maintenant entre les mains de Gabriela Michetti, Vice-Présidente de la République d’Argentine, pays hôte du G20 où nous serons présents la semaine prochaine pour présenter ces propositions aux leaders du monde entier.

En 2019, Up For The Planet assurera le suivi de la mise en œuvre de ces 20 propositions citoyennes dans le monde mais aussi le suivi des engagements pris lors de la 2ème édition du GPF par tous ceux qui en s’engageant sont devenus les acteurs du changement.

S'inscrire à notre newsletter