En savoir plus ?

Contactez nos équipes pour organiser votre positive lab

Impact Positive Lab

 

La transformation des déchets organiques en énergie renouvelable, la création d’un modèle vertueux d’économie circulaire pour tous, la récupération de la chaleur des eaux usées, des serveurs informatiques et des procès industriels, la réhabilitation des sols, la récupération de la matière dans les boues d’épuration des collectivités, le démantèlement d’installations néfastes à l’environnement sont des enjeux prioritaires pour la transformation des territoires. Quelles sont les pratiques actuelles ? Comment créer une chaîne de valeurs positive avec l’ensemble des parties prenantes ? Comment chaque acteur mobilise les filières sur les territoires ?

 

Intervenants :

Intervenants :
– Amélie Rouvin, Responsable Environnement et Economie Circulaire de Veolia
– Xavier Corval, Président fondateur de Eqosphere
– Eric Prud’homme, Directeur régional délégué de l’ADEME Normandie
– Adrian Deboutière, Chargé de mission pour l’Institut de l’économie circulaire  Christophe Lucas, chef de service prévention et valorisation des déchets, CODAH  Animateur : Nathalie Boyer, Déléguée Générale d’Orée

 

Résumé des échanges

Contrairement à l’économie linéaire, l’économie circulaire évite la consommation à outrance et la production de déchets de façon abondante. L’économie circulaire fait appel à des systèmes de synergie et des bouclages de flux.
Il est nécessaire de sortir de l’économie du cow-boy, celle du far-west, de tous les possibles, pour passer à l’économie du cosmonaute, en milieu fermé où l’on doit faire attention.
L’économie circulaire s’applique à divers domaines : énergie, eau, déchets, modes de production, modes de consommation, modes de transports.

L’économie circulaire est fondée sur sept piliers :
 L’écoconception : regarder tous les impacts environnementaux que peux avoir le production d’un produit
 L’écologie industrielle et territoriale : faire travailler les entreprises entre elles comme un écosystème naturel. Faire en sorte que les déchets d’une entreprise A serve à une entreprise B, de mutualiser les services et la production
 L’économie de la fonctionnalité (ex : vélib, vel’H) : consommation d’un usage, et lutte contre l’obsolescence programmée
 La consommation responsable
 L’allongement de la durée d’usage : réparation, réemploi, réutilisation
 La boucle du recyclage
 L’approvisionnement durable : récupérer des ressources sans générer d‘impact environnemental

Nous sommes tous acteurs de l’économie circulaire !

Des acteurs engagés :

Entreprise, institutions, découvrez leurs approches engagées pour l’économie circulaire :

Véolia, engagée pour l’économie circulaire

 

S'inscrire à notre newsletter