Evaluer la prise en compte du long terme

Pour accompagner les acteurs économiques dans leur transformation positive, il est nécessaire de pouvoir évaluer les progrès accomplis ainsi que ceux qu’il reste à faire pour mieux prendre en compte l’intérêt des générations futures.

C’est pour cette raison que Positive Planet a créé les indices de positivité.

La première version de l’indice de positivité a été développée en 2013 dans le cadre des travaux du rapport « Pour une économie positive » remis au Président de la République française François Hollande.

Il existe aujourd’hui des versions spécifiques de cet indice pour les nations, les territoires et les entreprises. Pour qu’ils puissent dialoguer entre eux, tous sont élaborés sur la même structure :

Ces nouveaux outils doivent servir de boussoles pour mieux orienter la prise de décision et l’action des parties prenantes autour d’objectifs partagés. Ils constituent une mesure alternative de la richesse et de la performance et analysent la capacité des acteurs économiques à placer l’altruisme et l’intérêt des générations futures au cœur de leurs priorités.

3 INDICES

NATIONS
Les indices de positivité des nations sont publiés chaque année pour les pays de l’OCDE à l’occasion de nos Forums

TERRITOIRES
Les indices de positivité des territoires peuvent être calculés pour les villes, départements et régions qui souhaitent s’impliquer dans cette démarche

ENTREPRISES
Chaque année, nous calculons la positivité des entreprises du CAC40 sur la base de leurs résultats publics. Véritable outil de diagnostic, d’aide à la réflexion stratégique et de dialogue avec les parties prenantes, cet indice est également applicable à toutes les entreprises qui souhaitent réaliser cet audit.

PUBLICATIONS

Découvrez nos rapports et réalisations dans la rubrique nos publications

 

Et pour calculer votre indice de positivité, contactez :
Camille Jury, Responsable du développement,
camille.jury@positiveplanet.ngo

RESTER INFORMÉ

Ac ne quis a nobis hoc ita dici forte miretur, quod alia quaedam in hoc facultas sit

S'inscrire à notre newsletter