Cabinet indépendant fondé en 2002, Nomadéis est l’un des pionniers français du conseil stratégique et opérationnel en développement durable. Filières de l’économie verte, transition énergétique et écologique, responsabilité sociale et environnementale, innovation : en 16 ans, Nomadéis a mené plus de 500 missions en France et dans 50 pays, accompagnant des clients publics (institutions, collectivités), privés (entreprises, syndicats professionnels) et des acteurs de l’économie sociale et solidaire. Partenaire de l’économie positive depuis 2012, fondateur du premier observatoire mondial de la jeunesse et du développement durable, Nomadéis est engagé dans plusieurs projets de coopération internationale soutenus par l’Union Européenne et les Nations Unies.

Nomadéis s’implique en tant que rapporteur du groupe d’experts « Préserver l’environnement ».

www.nomadeis.com

 

Up for the planet : les Etats Généraux des générations futures

Implication de Nomadéis dans Up for the Planet

Jamais les générations futures n’ont été autant considérées. Jamais leur avenir n’a autant préoccupé. Et c’est bien légitime. Sans chercher à tenir un énième discours alarmiste, la multiplicité des crises que subissent nos sociétés est pourtant une évidence : crises économiques, écologiques, politiques, crises de défiance, de participation… Tenter de les résoudre demande d’aller à l’encontre de la dictature du court terme et penser l’avenir autrement. L’avenir appartient peut-être à ceux qui se lèvent tôt, mais très certainement à celles et ceux qui ont appris à l’appréhender dans le temps long. C’est ce que les générations futures nous incitent à faire : penser l’intérêt général, considérer les biens communs, revisiter le contrat social. Il s’agit de changer de paradigme. Passer de la rupture au progrès. De l’anxiété à l’espoir. De la désillusion au réenchantement.

En lançant les États généraux des Générations futures, la Fondation Positive Planet a donné l’opportunité aux citoyens du monde de faire face aux crises du présent en inventant l’avenir. La consultation citoyenne publique mondiale qui s’est tenue durant plusieurs mois apparait comme une démarche inédite : participation libre et sans condition, réflexion collective et internationale, gouvernance égalitaire, utilisation du numérique pour favoriser une plus large participation… autant de critères qui rendent cette initiative démocratique, exemplaire, et qui permettent aux citoyens d’agir pour leur avenir.

Engagé depuis 2012 aux côtés de la Fondation Positive Planet, membre du groupe d’experts auteur du rapport remis au Président de la République en 2013, Nomadéis s’est fortement impliqué dans les Etats Généraux. L’avenir des générations futures, nous l’abordons sous l’angle du développement durable et de la coopération internationale au service de la transition énergétique et écologique. Depuis plus de 17 ans, nous nous engageons avec passion pour la construction d’une société plus désirable : responsabilité sociétale des organisations, gestion des ressources rares, développement des filières de l’économie verte, gouvernance locale, lutte contre la pauvreté, accès aux services essentiels, urbanisation durable, économie collaborative et positive…

Contribuer à cette initiative pionnière aux côtés de Positive Planet a été une formidable expérience de mobilisation d’intelligence collective, partage des expériences et des savoir-faire. Nous sommes fiers d’avoir été associés à cette aventure. En tant que spécialistes du développement durable, nous avons coordonné les travaux de plusieurs dizaines d’experts en environnement : climatologues, économistes, entrepreneurs, chercheurs, responsables d’ONG… Ces travaux ont abouti à l’élaboration des sept propositions de la thématique « Environnement » présentées dans le rapport final : de la lutte contre la surexploitation des océans, à la promotion de l’économie circulaire, en passant par la protection des écosystèmes naturels, chacune de ces propositions a pour objectif de préserver notre environnement, et in fine, les êtres vivants de notre planète. Si toutes les crises mentionnées plus tôt sont cycliques, celle du changement climatique ne fait que s’aggraver. L’altruisme rationnel envers les générations futures, et la promotion de modes de gouvernance et de décision plus respectueux de leurs intérêts, sont des clés essentielles pour penser un avenir durable.

Les prochaines étapes sont importantes : la parole des citoyens doit résonner auprès de tous les dirigeants publics et privés, générer des questionnements, une appropriation, et in fine des changements de comportements. Plus encore qu’une prise de conscience, ce sont des actions concrètes qui doivent émerger des Etats Généraux. Dans l’intérêt des générations futures et… du nôtre aujourd’hui !

S'inscrire à notre newsletter