Le groupe Veolia est la référence mondiale de la gestion optimisée des ressources. Présent sur les cinq continents avec plus de 163 000 salariés, le Groupe conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, qui participent au développement durable des villes et des industries. Au travers de ses trois activités complémentaires, Veolia contribue à développer l’accès aux ressources, à préserver les ressources disponibles et à les renouveler.

En 2016, le groupe Veolia a servi 100 millions d’habitants en eau potable et 61 millions en assainissement, produit 54 millions de mégawattheures et valorisé 30 millions de tonnes de déchets. Veolia Environnement (Paris Euronext : VIE) a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires consolidé de 24,39 milliards d’euros.

www.veolia.com

 

Up for the planet : Les Etats Généraux des générations futures

Tribune d’Antoine Frérot, Président Directeur Général de Veolia ​

Nous le savons tous, l’homme moderne vit à crédit écologique, et cela, au détriment des générations futures. D’où l’intérêt de ces Etats généraux des générations futures, qui nous appellent à l’action, pour mettre en oeuvre les solutions qui existent déjà et inventer celles de demain.

Les métiers de Veolia, leader mondial des services à l’environnement, sont des métiers de temps long, qui nous projettent dans l’avenir et préparent les conditions de vie des générations futures. Aussi était-il normal que notre Groupe s’associe à ces Etats généraux. D’autant que parmi les propositions sélectionnées à l’issue de la consultation organisée, plusieurs rejoignent les axes de développement de notre entreprise et ses engagements RSE. Par exemple, l’économie circulaire, qui transforme systématiquement les déchets en ressources ; l’instauration d’un prix du carbone, qui soit élevé, robuste et appliqué à grande échelle, afin de désintoxiquer l’économie, droguée au CO2, et limiter les dérèglements climatiques ; l’apprentissage qui donne aux jeunes dépourvus de diplôme la chance d’acquérir dans l’entreprise les qualifications dont ils ont besoin.

Les défis à relever par notre génération sont immenses. Elle doit lutter, en même temps, contre de multiples formes de rareté : rareté de l’eau, rareté de matières premières, rareté de l’énergie, rareté des aliments, rareté des emplois, rareté des services vitaux tels que l’assainissement ou l’éducation, dont trop de nos contemporains sont encore privés. Elle doit aussi préparer l’avenir de ses enfants.

Quand on protège l’environnement, en retour, celui-ci protège la santé humaine, la bonne marche de l’économie et les générations futures. Si nous désirons retrouver l’amitié perdue avec l’environnement, si nous ne voulons plus hypothéquer l’avenir de nos enfants,  il nous faut instaurer un système économique qui préserve la nature tout en l’utilisant. Pour cela, nous devons redoubler nos efforts de coopération et d’innovation. De coopération, afin de généraliser ces solutions propres, sobres, à bas carbone, qui ont fait leur preuve, et qu’aucune entreprise, aucune collectivité, aucune nation ne peut à elle seule déployer à une échelle suffisante. D’innovation, car l’économie verte sera une économie de l’innovation ou ne sera pas. Ce doit être des innovations techniques, mais aussi économiques et sociales. Sans aucun doute, l’économie verte passe par des technologies vertes, mais elle passe également par des comportements verts, des incitations économiques vertes, des partenariats verts…

Le développement durable nous appelle à la solidarité avec des générations qui ne sont pas encore nées, avec la biodiversité, avec des régions éloignées. Mais il nous invite aussi à une solidarité immédiate avec la génération actuelle, avec les territoires où notre entreprise est implantée, avec ceux qui, aujourd’hui, ne disposent pas des services essentiels ou qui cherchent un emploi…

A sa modeste mesure et avec l’aide de ses partenaires publics, privés ou associatifs, notre Groupe veut contribuer à construire une économie à plus faible impact environnemental et à plus fort impact social ; une économie qui serve les hommes sans desservir l’environnement ; une économie qui n’oublie pas les générations futures.

 

Antoine Frérot.

S'inscrire à notre newsletter